© 2019 par Lambersart ensemble 

Muchaux : signons la pétition contre le projet porté par M. Daubresse !

Un 7ème quartier à Lambersart ? Le projet vient de ressurgir après avoir été bouclé dans la plus grande discrétion par le maire. Opacité, flou, absence de concertation....

 

Quels sont les enjeux ? Le projet présenté est-il celui qu'il faut pour notre ville ? A-t-il été discuté suffisamment ? On fait le point.

 

Les Muchaux, c’est quoi, c’est où ?

 

Une zone de 45 hectares (+ 10 hectares sur la commune de Verlinghem) située entre la rocade, les deux routes menant à Verlinghem et le cours d’eau des Muchaux, un peu à l'écart des autres quartiers de Lambersart.

 

Actuellement, c’est un espace essentiellement agricole et vert, avec quelques fermes et maisons.

Un projet né il y a plus de 20 ans

Projets avortés

 

Depuis le milieu des années 90, cette partie de Lambersart fait l’objet de projets d’aménagements. Toujours avortés jusque-là.  

 

Lille Métropole (désormais appelé la MEL) avait, il y a longtemps, imaginé pour les Muchaux une zone très urbanisée (autour de 1000 logements). Ce que la mairie de Lambersart a toujours refusé. Une situation de blocage qui a conduit à enterrer le dossier en 2013.

 

Depuis, c’était le flou le plus total…

Opacité

 

C’est la caractéristique principale de ce dossier des Muchaux. Le manque totale de transparence. L’absence de concertation et de clarté.

 

En 2008, dans son programme, Marc-Philippe Daubresse promettait dans son programme : « Concevoir en pôle d’excellence un 7ème quartier (Eco-quartier) au Nord de la Rocade ». Puis en 2014, toujours dans le programme officiel de M. Daubresse, on pouvait lire : « Aménager le quartier des Muchaux en un vaste espace familial dédié aux activités de détente, de bien-être et de loisirs. »

Extrait du programme électoral de M.Daubresse en 2014.

Pas de débat au conseil municipal, pas de concertation :

le secret...

Depuis cette dernière « promesse électorale », rien. Officiellement en tout cas. Car en coulisses, tout a changé. En avril 2014, Marc-Philippe Daubresse est devenu vice-président à l’Aménagement du Territoire, la Stratégie d’Urbanisme , et l’Urbanisme réglementaire. Un poste qui permet évidemment de mieux organiser le débat entre le maire et le vide-président… Si on y ajoute que le maire s'est réconcilié, presque dans le même temps, avec son ancien meilleur ennemi, le maire de Saint-André (ville également concernée par le projet), on comprend encore mieux que ces discussions s'accélèrent. 

 

Des discussions secrètes bien sûr. Pas de débat en conseil municipal et des bribes d’information dans la presse. A partir de décembre 2014, les rumeurs ont donc refait surface. Mais toujours pas de projet précis présenté aux Lambersartois.

 

Il y a quelques jours, La Voix du Nord écrivait d’ailleurs : « Depuis plusieurs mois, l’impression, c’est que le projet avance à grande vitesse. Et dans la plus grande discrétion, le maire de Lambersart, Marc-Philippe Daubresse, souhaitant éviter toute protestation, échaudé par la mobilisation d’opposants en 2011. »

 

En ce mois de novembre, on en sait effectivement un peu plus sur ce que le maire de Lambersart imagine pour la zone des Muchaux.

Le projet

 

A la mi-novembre, la MEL (Métropole Européenne de Lille) a mis en ligne le projet (que vous pouvez télécharger en PDF). Désormais, les citoyens ont un mois pour donner leur avis sur ce qui a été fait en catimini depuis des mois.

 

On sait que la municipalité et la MEL prévoient aux Muchaux :

-  environ  350 logements, avec de la location et de l’accession sociale d’une part et de l’accession libre d’autre part

-  une zone d’activités économiques  

- « un espace de loisirs familial de type golf », selon la terminologie employée par la MEL

Les questions

 

Le document mis en ligne présentant le projet est flou et suscite de nombreuses questions .

 

-Sur la méthode d’achat des terres agricoles.

Actuellement, une partie des terres appartient au groupe Bouygues ; le reste se partage entre une quarantaine de propriétaires.

 

En avril, La Voix du Nord laissait clairement entendre que M.Daubresse avait affirmé que les propriétaires n’avaient pas trop le choix pour faire aboutir son projet. On pouvait lire ceci : « Une chose est sûre, ce sera ça... ou rien d’autre. S’il n’arrive pas à boucler convenablement ce dossier, M. Daubresse n’hésitera pas à classer la zone en quelque chose comme un espace naturel récréatif, inconstructible pour 15 ou 20 ans ! « Si on me refait le coup des tracteurs, je referme le dossier », aurait-il lancé lundi soir, en référence à une manifestation contre le 7e quartier, en son temps. »

 

D’où nos questions : à quel prix sont achetés les terrains ? Tout s’est-il fait dans la transparence et l’intérêt de toutes les parties ?

 

-Sur la partie logement 

350 logements, cela signifie beaucoup de voitures en plus. L’avenue du Maréchal Delattre de Tassigny qui sera le principal de desserte du nouveau quartier va-t-il être encore plus saturé ? Qu’est-il prévu sur cette question précise ?

 

-Sur la zone de loisirs

Rien que le nom utilisé dans le document officiel montre que tout n’est pas très clair sur ce point précis. « Un espace de loisirs familial de type golf ». C’est un golf, pas un golf ? Impossible de le savoir. Rien dans le document ne détaille le projet. Absolument rien. La Voix du Nord croit en savoir plus et parle d’un « pitch and putt », c’est-à-dire un golf compact, peut-être de neuf trous seulement.

Quelle emprise ? Pas de réponse. Quel statut pour ce « golf » ? Privé ? Public ? Les habitants auraient aimé le savoir. D’où vient cette idée ? Y-a-t-il vraiment un besoin dans la métropole lilloise ?

 

Les Lambersartois pourront-ils vraiment s’y promener tranquillement (les golfs sont toujours interdits aux promeneurs) ? Pourquoi ne pas donner ces informations alors qu’elles sont capitales sachant que ce projet occuperait plus d’un tiers de l’espace aux Muchaux ? Pourquoi encore moins de transparence que sur le reste ?

 

Un article de La Voix du Nord datant du mois de mai nous suggère une autre question.  Cette idée de golf aurait-elle été soufflée par Pascal Boulanger, PDG lambersartois du groupe PB Réalisations qui semble vouloir s’impliquer sur ce marché ? M. Daubresse a-t-il organisé sa petite concertation avec son ami en lui réservant un terrain qui pourrait être aménagé complètement autrement, de manière naturelle, au profit de tous les Lambersartois ?

 

-Sur l’aire des gens du voyage

La zone des Muchaux était notamment prévue pour accueillir une aire des gens du voyage, dont Lambersart est dépourvue (alors que la loi obligeant les communes à en posséder une date de 2000 !). M. Daubresse l’a annoncé lors du dernier conseil municipal : cette aire ne sera pas « compatible » avec le nouveau projet des Muchaux.

 

Notre question : où cette aire des gens du voyage sera-t-elle installée ?

 

-Sur la concertation

Le document mis en ligne par la MEL parle de la concertation en ces termes : « La concertation est une démarche qui a pour objet d’instituer un échange avec les citoyens, en amont de la phase de conception d’un projet. Elle permet de concrétiser le processus d’échanges et de réflexions initiés avec la population depuis une dizaine d’années et de présenter les enjeux et objectifs d’un projet et de pouvoir recueillir l’avis de la population pour la définition précise de ce projet. »

 

Ce texte est justement accompagné d’une photo de réunion publique, avec un homme au micro qui pose des questions. Or, à ce jour, aucune réunion publique avec échanges et débat n’est prévue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le document parle seulement de la « tenue d’une exposition permettant aux riverains et autres personnes concernées d’échanger sur le projet. Cette rencontre aura lieu le lundi 16 novembre 2015 à 17h30 en mairie de Lambersart. » Une date (et un horaire) surprenants puisqu’ils ont été annoncés seulement quelques jours avant la réunion. Si on voulait éviter la concertation, on ne s’y prendrait pas autrement.

 

Notre question : la mairie et la MEL vont-ils organiser une vraie concertation normale et démocratique sur ce projet ?

 

 

 

"Si on me refait le coup des tracteurs, je referme le dossier"

Signons la pétition !

 

Depuis quelques jours, une pétition en ligne a été lancée par le «  Collectif les Muchaux ». Nous n'en sommes pas à l'origine. Mais nous vous invitons à lire ce texte. Il rejoint de nombreuses questions posées ici.

 

Parce que la concertation démocratique normale semble complètement oubliée, parce que nous pensons que nous pouvons faire des Muchaux un quartier beaucoup plus vert et ouvert que le projet présenté par la municipalité, parce que conserver des terres agricoles à Lambersart nous semble être une idée d'avenir, parce que le projet de golf nous semble opaque et inopportun, notre équipe « Lambersart ensemble » a décidé de signer cette pétition et vous appelle à la signer vous aussi pour lui donner du poids.

 

Extrait du dossier de conceration mis en ligne par la MEL : Création d’un nouveau lieu de vie « Quartier des Muchaux »

Extrait du dossier de conceration mis en ligne par la MEL : Création d’un nouveau lieu de vie « Quartier des Muchaux »

Un champ aux Muchaux

Gardons des terres agricoles

à Lambersart !