© 2019 par Lambersart ensemble 

Cumul des mandats (bis) : l’heure du choix !

23.12.2015

 

Le 13 décembre dernier, le maire de Lambersart, Marc-Philippe Daubresse, 4ème sur la liste Les Républicains menée par Xavier Bertrand a été élu conseiller régional. Un nouveau mandat qui le place en situation de cumul. Et donc face à un choix.

 

Pour rappel, la loi organique du 5 avril 2000 relative aux incompatibilités entre mandats électoraux interdit d’être à la fois député, conseiller régional et conseiller municipal d’une commune d’au moins 3 500 habitants. M. Daubresse ne peut donc continuer à être député de la 4ème circonscription, maire de Lambersart et conseiller régional. Quel mandat va-t-il quitter ?

 

-Conseiller régional ? Ce serait un vrai scandale démocratique. Se présenter à une élection, être élu et ne pas siéger… Eric Woerth, tête de liste LR et élu dans l’Oise, vient de faire ce choix ridicule !

Méfions-nous donc… D’autant que M. Daubresse avait indiqué sans rire qu’en cas de défaite, il ne voyait pas son « utilité de rester là, dans l’opposition » Les cumulards n’aiment les élections que quand ils gagnent.

 

- Député ?  C’est ce que laisse entendre La Voix du Nord dans son édition du 21 décembre. Un choix de quitter la vie parlementaire qui ne serait peut-être que temporaire. Il est question de la présence de M.Daubresse sur la liste des prochaines sénatoriales en 2017. Les cumulards ne s’arrêtent jamais.

 

- Maire ? En 2014, dans un des derniers documents de campagne de la liste de M.Daubresse, on pouvait lire cet engagement : « Notre tête de liste, M.P Daubresse a indiqué qu’il n’avait pas l’intention s’il était réélu de quitter ses fonctions en cours de mandat. ».

 Extrait d'un document de campagne de M.Daubresse en 2014.

 

Une « promesse » qui pourrait donc laisser penser que le maire de Lambersart ne quittera pas son poste en janvier d’autant qu’il déclarait en décembre 2013 : «  J'ai toujours dit que ce mandat de maire était le plus important pour moi ». Mais attention, avec les cumulards, il faut s’attendre à tout.

 

Rappelons pour être complet que M.Daubresse reste vice-président de la MEL, président du SIVOM, délégué général de Les Républicains, chargé de la construction et du logement.

Cette situation de cumul qui fait mal à la démocratie, nous la dénonçons depuis de nombreuses années.

 

Nous appelons une nouvelle fois les Lambersartois à ouvrir les yeux et faire le choix d’élus disponibles qui se consacrent vraiment à leur mandat, dans l’intérêt général.

Please reload

Derniers billets

17.09.2019

27.08.2019

Please reload

Archive
Please reload