Les Muchaux, encore…

23.02.2017

 

On a déjà beaucoup écrit autour du problème du 7e quartier de Lambersart, dit « des Muchaux ». Pour rappel, c’est cette partie de Lambersart, située au-delà de la voie rapide, essentiellement agricole pour l’instant.

 

Le Maire, après avoir freiné des quatre fers lors du précédent mandat, s’active ardemment pour faire avancer le dossier d’aménagement des Muchaux, depuis qu’il a été élu vice-président à l’aménagement du territoire à la MEL. Il a donc sorti, l’année dernière, un projet, concocté avec on ne sait qui, qui prévoyait un golf, une zone d’activités économiques et 350 à 400 logements. Devant la levée de boucliers des Lambersartois, des agriculteurs, et du Commissaire Enquêteur (entre autres), il a été forcé de faire machine arrière (en langage politiquement correct, on dit « j’entends la population »…). Quelques semaines plus tard, est présenté un nouveau projet, à nouveau concocté avec on ne sait qui : le golf a disparu, la zone d’activités économiques a rétréci comme peau de chagrin (six fois plus petite !), la zone de logements a elle aussi diminué, mais il y aura plus de logements !

 

QUEL GACHIS !

Lambersart a la chance de posséder, en son sein, un quartier quasiment vierge de tout aménagement. Il eut été intelligent de proposer à des agences d’urbanisme de plancher sur le devenir de ce 7e quartier, et d’en faire une vitrine de l’urbanisation du 21e siècle…

 

Au lieu de cela, MP. Daubresse pratique comme on le faisait dans les années 1960 : « Hé, les gars, on a 20 hectares disponibles ! J’ai une idée géniale : on va y bâtir un lotissement ! »… Comme on sait que ni les élus de la majorité au Conseil Municipal (qui suivront aveuglément les élucubrations majorales), ni les élus à la MEL (qui voteront comme des petits soldats, malgré les réserves émises par une autre Commission d’Enquête (sur le SCOT)) ne s’opposeront au désastre annoncé, il ne reste plus qu’à espérer que les Lambersartois se mobiliseront en nombre !

Please reload

Derniers billets

17.09.2019

27.08.2019

Please reload

Archive
Please reload

© 2019 par Lambersart ensemble