Supplique à Mme le Maire

16.03.2018

 

Supplique à Mme le Maire

 

                  Madame,

 

                  Vous avez, lors du dernier Conseil Municipal, évoqué les quelques investissements de fin de mandature. Parmi ceux-ci, figure l’Arlésienne lambersartoise : l’aménagement du centre ville.

Nous vous en supplions : ne lancez pas votre projet rue du Bourg, qui ne répond pas aux besoins des Lambersartois ! Ceci pour plusieurs raisons.

 

1 : « le projet est prévu par la MEL, et la ville va l’accompagner en matière de plantations et de mobilier urbain » (Lambersart infos Février 2018)

Les techniciens de la MEL, sans aucun doute brillants, ne vivent pas dans le quartier, et n’ont aucune conscience de la réalité quotidienne de ce lieu de vie. Sollicitez les Lambersartois, plutôt !

 

2 : L’esquisse publiée dans le journal municipal montre un mail piétonnier rue de l’avenir et rue du Bourg, avec diminution du nombre de places sur le parking en face de l’église Saint Calixte.

Tous les commerçants de France savent que la problématique du parking (on peut regretter le fait que les citoyens utilisent leur voiture, mais c’est une réalité) est primordiale. Resteront, pour ceux qui viendront faire leurs courses en « centre-ville », les deux parkings en schiste rouge excentrés, dont chacun sait qu’ils se transforment en bourbier lorsqu’il pleut.

 

Quant au mail piétonnier, sans piste cyclable, l’expérience ratée de l’avenue du Maréchal Leclerc (qui devait amener des hordes de piétons lambersartois enthousiastes de la place Félix Clouet au Colysée, piétons avides de poésie gravée au sol) n’a-t-elle pas suffi ? Et comptez-vous, pour le problème de la circulation à vélo, instituer une énième « zone 30 », censée harmoniser la cohabitation voitures-vélos, plutôt que de prévoir de vraies pistes cyclables ? Et qu’en sera-t-il de l’enfouissement des réseaux (oubliés lors de la refonte, à grands frais, de la rue Saint-Alban, il y a à peine 6 mois !) ?

 

3 : Comme depuis 30 ans à Lambersart, il n’y a aucune réflexion globale ; on va refaire une voirie (pour quel coût ?) sans tenir compte de l’avenir des rues avoisinantes.

Quid de la rue du Bourg  entre Saint Calixte et la salle Malraux ? Quid du triangle perdu en face de cette salle Malraux ? Quid de l’ex espace vert le long de l’immeuble Beaulieu ? Quid d’un vrai parvis, pour la tenue d’un marché ? Quid d’un vrai plan de circulation au Bourg ? Et plus largement, d’un vrai plan de circulation à Lambersart ?

 

4 : Nous croyons réellement que vous n’êtes pas, à la différence de votre prédécesseur, un potentat.

Cependant, nous doutons de la capacité de votre majorité à réellement « concerter ». Nos doutes sont confortés par la lecture du dernier « Lambersart-infos ». Pour le quartier du Canon d’or, il y est écrit : « Il y a déjà eu beaucoup de concertation, mais nous allons continuer », au sujet de « la construction prochaine de maisons sur l’ancien terrain des serres municipales, le projet de garderie et de cantine décentralisée sur le site République, et la reconstruction du Castel Saint-Gérard ».

 

Que celui qui a été « concerté » au sujet de la construction des maisons en face des terrains de tennis de l’Iris se signale, nous serons heureux de publier son commentaire ! Que ceux qui ont été concertés au sujet de l’avenir de la place de la République (et surtout de la construction d’un immeuble à la place du PIJ, dont vous ne parlez pas) nous le fassent savoir ! Et si la levée de boucliers des riverains à l’annonce de la vente d’une partie du parc du Castel Saint Gérard s’appelle de la concertation, alors non, nous n’avons pas la même définition de « concerter » !

 

Pour toutes ces raisons, Madame le Maire, ne débutez rien pour le moment.

Mais qu’en 2020, les Lambersartois décident, en fonction des programmes que les candidats leur présenteront, ce qu’ils veulent pour leur « Centre Ville » !

 

 

 

Please reload

Derniers billets

17.09.2019

27.08.2019

Please reload

Archive
Please reload

© 2019 par Lambersart ensemble