La participation citoyenne, qu’est-ce que c’est ?

03.04.2018

La participation citoyenne, qu’est-ce que c’est ?

 

La participation citoyenne est une expression qui est fréquemment utilisée mais sa définition reste floue et cache différentes réalités. Bien souvent, la participation est utilisée par les pouvoirs publics pour légitimer les décisions prises. Qu’en-est-il réellement de cette participation ? Conseils de quartier, conseils des jeunes, consultation sur des projets, enquête publique, etc. Les formes de participation en France sont très diverses.

 

Dans bien des cas, les habitants sont seulement informés et non associés aux décisions. Concertation ne veut pas dire participation.

 

La concertation et l’information ne sont que des participations « symboliques » et ne font pas avancer le débat. Des étudiants français ont peint une affiche au printemps 1968, montrant que la participation n’est rien sans distribution du pouvoir.

 

Une réelle participation citoyenne permet une redistribution du pouvoir entre les institutions publiques et les habitants. Elle permet de redonner du pouvoir aux citoyens :

 

- Subventionner les initiatives citoyennes

- Organiser des visites de terrains

- Créer des cafés citoyens permettant d’échanger avec les élus

- Développer la prise de décision des citoyens par les outils numériques (sondages en ligne)

 

Un rapport de 2014 réinterroge la place des habitants dans la construction de la ville. La participation doit mettre l’accent sur le « pouvoir d’agir » et placer ses citoyens au cœur des réflexions. Il faut ainsi donner les moyens de développer des dynamiques citoyennes.

 

C’est faire en sorte de donner une marge de manœuvre aux habitants et de leur donner plus de place.

 

 

 

 

 

Sherry Arnstein, 1969.

Bacqué et Mechmache. Pour une réforme radicale de la politique de la ville. Ça ne se fera pas sans nous.

 

 

 

Please reload

Derniers billets

17.09.2019

27.08.2019

Please reload

Archive
Please reload

© 2019 par Lambersart ensemble